Froid et santé

Quels sont les effets du froid sur la santé ?

Le corps dispose de mécanismes thermorégulateurs dont le rôle est de maintenir constante la température interne. Ces mécanismes impliquent le système nerveux, le système cardiaque, diverses glandes et le système respiratoire.

Dès que la température centrale descend sous 37 °C, le corps réagit. On observe entre autres une hypertension artérielle et une accélération du rythme cardiaque. Les besoins du cœur en oxygène augmentent. Le corps cherche à produire de la chaleur par différents moyens dont les frissons sont un exemple.

Les principaux risques sont:

  • Les gelures et les engelures

    La gelure est une brûlure causée par le froid intense. Elle peut être superficielle (la peau blanchit et peut paraître engourdie) ou profonde (plus grave car pouvant causer des dommages permanents; la personne n’éprouve aucune douleur, ou bien elle ressent une sensation de brûlure ou de picotements suivie de l’apparition de cloques).

    Une engelure est une rougeur douloureuse sur les mains, les pieds et le visage qui survient quand il fait froid et humide. L’engelure cause beaucoup moins de perte de sensibilité que la gelure. Dans le cas d’une engelure, la peau est gonflée, luisante, dure, épaisse et froide. À un stade plus avancé, l’engelure peut se compliquer d’ulcères et de crevasses.

    Quelques repères :

    • Entre 5 °C et – 25 °C (ressenti en fonction du vent): peu de danger pour des expositions de moins d’une heure avec une peau sèche;
    • Entre – 25 et – 40 °C : la peau exposée peut geler en 10 à 30 minutes, et il faut surveiller tout engourdissement ou blanchissement du visage et des extrémités;
    • Entre – 40 et – 55 °C : gelures graves possibles en moins de 10 minutes (surveiller tout engourdissement ou blanchissement).
    • Inférieures à – 55 °C : la peau exposée peut geler en moins de 2 minutes.
  • L’hypothermie

    Quand il fait moyennement froid, la température du corps humain ne descend pas plus bas que 1 ou 2 °C sous 37 °C. Mais, si on s’expose à un froid intense sans vêtements adéquats, la température commence à chuter.

    Les premiers signes d’une légère hypothermie sont une sensation de froid, suivie de douleur dans les parties du corps exposées. Viennent ensuite des tremblements, de la confusion et une perte de contrôle de certains muscles. Si la situation s’aggrave encore, les tremblements cessent, il y a une perte de connaissance et un risque d’arrêt respiratoire et cardiaque. L’hypothermie peut ainsi être mortelle.

  • Aggravation de l’état d’une personne atteinte d’une maladie chronique cardiovasculaire ou respiratoire.

    Même une faible baisse de la température du corps peut avoir des effets très néfastes chez les personnes fragilisées par un âge avancé ou des problèmes de santé chroniques.

  • Troubles vasomoteurs

    Sensation de doigts morts, perte de sensibilité… Ces symptômes sont regroupés sous le terme d’acrosyndromes vasculaires. Ils comprennent notamment le syndrome de Raynaud, qui touche environ 10 % de la population.

Par ailleurs, certains médicaments amplifient les effets du froid.

Rappelons l’importance de certaines mesures de sécurité pendant les grands froids tels que toujours avoir des vêtements chauds dans l’auto en cas d’imprévus.

Pour des informations sur les premiers soins en cas de gelures et d’hypothermie, voyez sur le site de la CSST:
Prévenir et soigner les gelures
Prévenir et soigner l’hypothermie

Vous pouvez retrouver l’article sur psychomédia

Une réflexion au sujet de « Froid et santé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *