Vitamine D & dépression

Un lien entre carence en vitamine D et dépression

De faibles niveaux de vitamine D sont liés à la dépression, selon une étude, la plus grande à date, publiée dans la revue Mayo Clinic Proceedings.

Edson Sherwood Brown et ses collègues du UT Southwestern Medical Center ont mené cette étude avec 12,600 personnes. Des niveaux élevés de vitamine D étaient associés à une diminution du risque d’être en dépression au moment de l’étude, particulièrement chez les personnes ayant des antécédents de dépression alors que de faibles niveaux étaient liés à des symptômes dépressifs.

Les mécanismes expliquant ce lien demeurent inconnus. La vitamine D pourrait affecter les neurotransmetteurs, des marqueurs inflammatoires et d’autres facteurs.

Les taux de vitamine D sont maintenant couramment testés lors des examens de routine, mentionnent les chercheurs, et «  »ils sont déjà reconnus comme des facteurs de risque pour un certain nombre d’autres problèmes médicaux: maladies auto-immunes; maladies cardiaques et vasculaires, maladies infectieuses; ostéoporose, obésité, diabète, certains cancers et des troubles neurologiques tels que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, la sclérose en plaques, et le déclin cognitif général » ».

D’autres études ont également montré un lien entre vitamine D et dépression.

Liens sur le sujet sur psychomédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *