Insuffisance rénale: l’apport des fruits et légumes

INSUFFISANCE RÉNALE: Les fruits et les légumes au secours de nos reins

Quelques changements alimentaires peuvent réduire l’acidose métabolique et l’insuffisance rénale chez les patients atteints, selon cette étude publiée dans l’édition du 8 février du Clinical Journal of the American Society of Nephrology (CJASN). Selon ces conclusions, l’ajout de fruits et légumineuses (ou légumes secs) pourrait en effet se révéler une alternative efficace –ou complémentaire- aux traitements médicamenteux.

Fruits et légumes protègent les reins, particulièrement des patients atteints de maladie rénale chronique avec acidose. Or, les régimes occidentaux, riches en protéines animales et en céréales, soulignent les auteurs du Texas A&M Health Science Center College of Medicine, peuvent favoriser l’acidose métabolique liée à l‘accumulation excessive d’acides dans le corps. Une conséquence fréquente de la maladie rénale chronique, les reins ne parvenant plus à éliminer cette acidémie. Les symptômes de l’acidose sont des difficultés respiratoires, la confusion, la léthargie voire même un état de choc ou le décès. Si le traitement d’une acidose métabolique passe avant tout par celui de la pathologie causale, le traitement par bicarbonate de sodium reste fréquemment envisagé, cependant, suggèrent les auteurs, dans certains cas l’ajout de fruits et de légumes suffirait. Car fruits et légumes contiennent aussi des composés alcalins.

Les fruits et légumes, alternative au bicarbonate de sodium ? L’équipe du Texas A & M College of Medicine a mené son essai auprès de 71 patients atteints de maladie rénale chronique avancée randomisés pour consommer des fruits et légumes ou bien recevoir un soluté alcalin, durant 1 an. Ces traitements étaient « dosés » pour réduire l’acidémie de moitié. Les auteurs constatent, après un an de traitement,

· une fonction rénale similaire entre les 2 groupes,

· le dosage plasmatique du dioxyde de carbone total a, à 1 an, augmenté dans les 2 groupes, ce qui suggère une diminution de l’acidose métabolique mais s’avère plus élevée chez les patients ayant reçu le bicarbonate que chez les patients ayant consommé des fruits et légumes.

· les mesures des lésions rénales (dans les urines) ont été réduites au bout d’un an, dans les 2 groupes.

Enfin, les auteurs précisent que bien que les fruits et les légumes soient riches en potassium, les niveaux de potassium n’ont pas augmenté dans les 2 groupes (et surtout pas dépassé des niveaux dangereux). Ils montrent ainsi que l’ajout de fruits et légumes dans le régime alimentaire de patients atteints d’insuffisance rénale chronique peut être une alternative au bicarbonate « de soude ».

Retrouvez l’article sur Santé Log.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *