Soigner le rhume en naturopathie

Comment soigner son rhume avec des outils naturopathiques ?

Importance de la prévention

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certaines personnes de votre entourage ne savent même pas ce qu’est un mouchoir, alors que pour d’autres, l’arrivée de l’hiver « ribe » avec un « dez » rouge et boursouflé, des yeux « larboyant » et des « éterduebents »?
Selon l’état de santé, la résistance physique et le niveau des défenses immunitaires, une personne contaminée pourra très bien éradiquer le virus sans contracter la maladie. C’est là tout l’intérêt de la prévention: la naturopathie vise en effet à entretenir un état de santé optimal afin que l’organisme puisse se défendre seul contre les attaques infectieuses. Ainsi, un individu dont les défenses immunitaires sont performantes ne contractera pas la maladie, ou bien celle-ci disparaîtra rapidement, et spontanément.

Renforcer ses défenses immunitaires par une alimentation saine et équilibrée

Le premier rempart contre le rhume (et contre beaucoup d’autres infections!) consiste à renforcer ses défenses immunitaires.
La naturopathie conseille d’abord de veiller à son hygiène de vie: sommeil suffisant et de bonne qualité, exercice physique permettant d’évacuer le stress, alimentation équilibrée, riches en fruits et légumes frais et bio (pour les vitamines, minéraux, et substances anti-oxydantes), des céréales complètes, des graisses végétales de bonne qualité (huiles 1ère pression à froid, non raffinées), tout en évitant le sucre (qui induit la production d’une hormone par le pancréas, le cortisol, qui affaiblit l’immunité).
Aliments anti-rhume
Thym – D.R.

Les aliments à privilégier pour renforcer ses défenses immunitaires sont les suivants:
Les yaourts et autres laits fermentés: ils agissent comme des probiotiques et renforcent la flore intestinale et aident ainsi à combattre les infections (c’est le principe d’action du fameux Actimel),
L’ail et l’oignon, qui agissent comme des antibiotiques naturels,
L’echinacée (plante originaire d’Amérique du Nord), immunostimulante: à consommer en cure préventive, à l’automne ou au début de l’hiver,
Les aliments riches en zinc, qui stimule la production des leucocytes (ou globules blancs) et limite la capacité de reproduction des virus,
Les aliments riches en vitamine C: plutôt que d’absorber des comprimés de vitamine C de synthèse (dont l’efficacité est controversée), privilégiez plutôt les aliments tels que les agrumes, le kiwi, le persil, les épinards, les choux verts (en particulier le brocoli -à consommer croquant, avec une cuisson courte, car la vitamine C est thermosensible), l’acérola…
Le gingembre, stimulant immunitaire.

Soigner un rhume installé

Et si, malgré tout, le virus a réussi à s’installer, rien n’est perdu! Outre des paquets de mouchoirs (en papier recyclé!), il est encore temps de vous procurer:
De la propolis (cire sécrétée par les abeilles), puissant antibiotique, anti-infectieux, anti-septique, anti-viral, anti-fongique et anti-inflammatoire: un gramme, 1 à 3 fois par jour,
De l’huile de nigelle (anti-infectieux, détoxifiant et protecteur de l’appareil respiratoire): une cuillère à café le matin, à jeun, et une le soir, avant le dîner,
De l’huile essentielle d’eucalyptus, de pin, de cyprès, de myrte: en diffusion pour assainir l’atmosphère, ou en inhalation (3 gouttes dans un bol d’eau bouillante, durant 10 minutes, 1 à 3 fois par jour), ou encore en gargarismes en cas de toux (3 gouttes dans un demi verre d’eau chaude),
Du thym, de l’origan en infusion (antiseptique), ou encore du gingembre (anti-tussif),
D’autres produits de phytothérapie comme l’hysope (bon expectorant contre la toux, l’enrouement), la camomille (dégage les sinus) ou la marrube (fluidifie les sécrétions et expectorant),
Enfin, la tisane de thym, au citron et au miel est toujours utile pour enrayer un rhume débutant!

Lire l’article dans son intégralité sur gerbeaud.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *